Reinfo du 29 Novembre

Le parti de la

RÉINFO, MAGAZINE D’INFORMATION DU PARTI DE LA FRANCE DU 29 OCTOBRE 2018

La Rédaction

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, présenté par Sylvie Collet.

Réinfo, magazine d'information du Parti de la France du 29 octobre 2018

Au sommaire de ce numéro :

• Fiscalité : Les réformes fiscales de l’exécutif n’arriveront pas à endiguer l’augmentation vertigineuse des prélèvements obligatoires. Emmenant le déficit de l’État au-delà des abysses. L’État est partout, l’État coûte cher et l’on constate tous les jours la dégradation généralisée des services publics.
• Promotion de Jean-Marc Borello : Dans la république des copains, c’est un visiteur du soir, un pilier de la Macronie, encensé par le Forum de Davos, qui s’est vu confier rien de moins que la déradicalisation. Son parcours pourtant édifiant laisse planer un doute sur ses compétences et aurait dû le tenir éloigner de toute responsabilité.
• Tout va bien, vous êtes en Macronie.Avec le nouveau copain antillais de Macron sous les verrous, les délires christiques de Marlène Schiappa, l’accueil d’un migrant à cinq euros la nuit et la suppression des périodes militaires pour le calcul de la retraite.
•Démocratie inquiétante en Pologne :La réforme judiciaire, soutenue par 80 % de la population polonaise, qui se passe en douceur et sans incident, inquiète l’Union européenne. Elle envoie donc une délégation du Parlement européen pour enquêter.
Publicités

Reinfo du 8 0ctobre 2018

Journal de réinfo du Parti de la France

Au sommaire de ce numéro :

• Areva : La justice américaine se penche sur une affaire de corruption lors de l’acquisition d’une start-up californienne par le groupe AREVA, qui pourrait se voir réclamer près de 24 milliards d’euros. Encore une facture pour le contribuable français.

• La démission de Gérard Collomb : Fidèle de la première heure de l’Illuminé du Touquet, le numéro 2 des Gouvernements Philippe claque la porte de la Macronie.

• Tout va bien, vous êtes en Macronie. Avec un criminel caché sous une burqa, un président de la république plus proche des délinquants que des retraités et des demandeurs d’asile qui n’ont rien de réfugiés politiques.

•La poudrière des Balkans :provocation du président Hashim Thaçi au Kosovo et referendum en Macédoine, l’OTAN avec la complicité des dirigeants européens, testent ses forces face à l’archi-antagoniste russe, au risque, comme il y a 100 ans, de mettre le feu à cette poudrière.

 

 

Réinfo du 24 septembre

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, présenté par Sylvie Collet. du 24 septembre..
Réinfo, magazine d'information du Parti de la France du 24 septembre 2018
Au sommaire de ce numéro :

• L’affaire Audin : Un petit rappel de la réalité de l’engagement des communistes auprès des terroristes du FLN.
• Justice : La dictature des juges, qui amplifient les lois contre la liberté d’expression, est le problème majeur de nos pseudos démocraties occidentales.
• Tout va bien, vous êtes en Macronie.Avec un plan pauvreté qui n’aidera pas les plus pauvres ; un médecin à qui on vient de retirer sa clause de conscience et un président en perte de vitesse qui se lance, comme son prédécesseur, dans des réformes sociétales.
•Audition de Viktor Orban au Parlement européen : l’Europe a une nouvelle définition pour la démocratie qui ne laisse pas beaucoup de place à la voix du peuple.

Invité Bruno Hirout

BRUNO HIROUT, INVITÉ DU FACE À FACE DU 17 SEPTEMBRE 2018

La Rédaction

Face à Face, magazine d’information bimensuel du Parti de la France

Bruno Hirout, invité du Face à Face du 17 septembre 2018
Invité :
Bruno Hirout
Membre du Bureau politique du Parti de la France
Délégué départemental du Calvados• PdF 14

Pour commander les livres de Roger Holeindre :
Trahison sur commande : histoire du PCF – 2007, ISBN : 978-2-9523128-3-7, 1 volume 16 x 24, 456 pages.
De Gaulle : l’homme qui faisait se battre les français entre eux – 2009, ISBN : 978-2-9523128-6-8, 1 volume 16 x 24, 704 pages.
1935/2015 : 80 ans de mensonges et de calomnies. Ça suffit ! – 2015 ISBN : 978-2-36611-008-1, 1 volume 16 x 24, 600 pages.

Reinfo du 10 septembre

RÉINFO, MAGAZINE D’INFORMATION DU PARTI DE LA FRANCE DU 10 SEPTEMBRE 2018

La Rédaction

Réinfo, magazine d'information du Parti de la France du 10 septembre 2018

Au sommaire de ce numéro :

• Transition énergétique au gouvernement : Nicolas Hulot usé par un immobilisme exemplaire est remplacé par un François de Rugy, impatient de gérer son placard.
• Prélèvement à la source : Une réforme inutile, complexe, coûteuse, injuste… Ils l’ont donc faite. Et c’est encore la classe moyenne et les petites entreprises qui vont payer.
• Tout va bien, vous êtes en Macronie.C’est la nouvelle rubrique de ce journal où nous vous présenterons de façon succincte tous les bénéfices du vivre ensemble et de l’État de droit.
• Chemnitz ou une réalité déformée :La manifestation organisée suite au meurtre d’un jeune allemand dans la ville de Chemnitz donne lieu à une polémique sans précédent. L’honnêteté des autorités et des médias nationaux allemands est fermement remise en cause par la presse régionale et les autorités du Land de Saxe.

Réinfo du 18 Juin

RÉINFO, MAGAZINE D’INFORMATION DU PARTI DE LA FRANCE DU 18 JUIN
Réinfo, magazine d'information du Parti de la France du 18 juin 2018
Au sommaire de ce numéro :

• Comptes de campagne et petits arrangements : L’association Anticor demande à la justice l’ouverture d’une enquête sur les dépenses de campagne de quatre des candidats à la présidentielle de 2017. Les petits arrangements de la commission nationale des comptes de campagne sous le feu des projecteurs.
• Dépénalisation du Cannabis : Petite mise au point sur les effets dévastateurs de cette addiction chez les jeunes, dans le domaine scolaire, mais aussi sanitaire, sécuritaire et même identitaire.
•Alstom, véritable scandale d’État :un des fleurons de l’industrie française bradé. Et à la manœuvre depuis 2014 déjà, Emmanuel Macron.
• La neutralité du Net, c’est fini.Les lois mises en place aux États-Unis et très bientôt en France pour lutter officiellement contre les fakes news représentent une étape importante vers l’abolition de la liberté d’expression.

LE FRONT NATIONAL EST MORT… VIVE LE PARTI DE LA FRANCE !

Le parti de la

LE FRONT NATIONAL EST MORT… VIVE LE PARTI DE LA FRANCE !

Extrait de l’Édition du 4 juin 2018
Réinfo, journal d’information

Le Front National est mort… Vive le Parti de la France !
Le Front National est mort. Ce que l’anti-France espérait depuis 45 ans, Marine Le Pen l’a réalisé. Après avoir exclu en 2015 son père, fondateur et président d’honneur du FN, elle vient aujourd’hui de liquider le Front national. Pour Carl Lang, je cite, « Jean-Marie Le Pen a été le fondateur du Front national, Marine Le Pen, sa fille, en est la fossoyeuse ».
Le néo-FN s’appelle officiellement, à partir de ce vendredi soir, le Rassemblement National, deux mois après un congrès au cours duquel ce nom avait été proposé par Marine Le Pen. Un changement de nom approuvé par 80,81 % des 53 % de militants FN qui se sont exprimés sur la question… c’est-à-dire moins d’un sympathisant sur deux. Le Président-fondateur du Front national, Jean-Marie Le Pen – même si, ne l’oublions pas, il reste l’un des responsables de ce qu’il appelle une trahison, en imposant en 2007 sa fille envers et contre tous – évoque, je cite, cet « honteux effacement de son identité » comme « le coup le plus rude que le Front national ait jamais reçu depuis sa fondation ».
Celui qui n’a plus aucune fonction, ni responsabilité dans la nouvelle structure précise sa pensée dans un communiqué, je cite : « Plus qu’une étiquette, c’est aussi une longue et courageuse histoire militante que l’on renie ». Il condamne « les inspirateurs comme les exécutants » de cette décision.
Pour le député européen qui siège dans les rangs des sans-étiquettes à Bruxelles, « rien de bon ne saurait naître d’un tel abandon, ni pour le mouvement lui-même, ni pour le service des Français […]Seuls les adversaires et les concurrents tireront bénéfice de cette trahison ».

La boucle de l’imposture, du parricide, des reniements et des allégeances honteuses est bouclée. Il aura suffi de sept années à Marine le Pen pour détruire l’héritage politique et le mouvement dont elle a hérité en 2011. Pour Carl Lang, « le mythe de la dédiabolisation et la quête frénétique de la normalisation médiatique ont transformé le parti de Marine Le Pen en composante docile et caricaturale du système politique en place, auquel elle n’a cessé de donner des gages de soumission ».
Marine Le Pen a beau avoir changé le nom de son parti, elle n’a en rien changé les situations financière, judiciaire et politique où elle a embourbé le néo-FN. Elle rebaptise donc une épave qui sombre.

La situation financièrement tout d’abord. Jamais le FN n’a eu autant de financements publics, et pourtant jamais le RN n’a eu autant de dettes ! 7 millions auprès du Parlement européen. 9 millions auprès d’une banque chypriote, 2 millions de reconnaissance de dettes à l’égard de députés européens, 6 millions d’euros auprès de COTELEC… 500 000 euros, de plus, réclamés par le Parlement européen la semaine dernière. Des sources jusque-là bien placées dans l’appareil évoquent un nouveau prêt philippin de 8 millions sans que l’on puisse réellement le confirmer ou non. Tout comme on ne connaît pas l’ampleur du fameux emprunt patriotique, lancé par la diva de Montretout, où vous pouviez dîner en tête à tête avec elle, pour 75 000 euros…
Et tout ça pour un parti mis en examen comme personne morale dans plusieurs affaires judiciaires et qui, s’il est reconnu coupable, devra s’acquitter d’amendes carabinées.
Coup de matraque supplémentaire sur ce tableau déjà bien défraîchit, les comptes de campagne de la candidate à la présidentielle de 2017 viennent d’être retoqués de près de 900 000 euros… qui échoiront évidemment au Parti. Faudrait quand même pas déconner…

Une situation judiciaire compliquée, ensuite, et c’est le moins que l’on puisse dire. Outre les mises en examen de Marine Le Pen sur son patrimoine personnel, des cadres comme Louis Alliot, Wallerand de Saint-Just, Jean-François Jalkh et des personnes morales comme le Front National, son micro-parti Jeanne et le groupe ENF au Parlement européen, des prestataires de services très liés à Marine Le Pen sont plusieurs fois mis en examen : complicité et recel d’abus de confiance, complicité d’escroquerie et recel d’abus de biens sociaux, blanchiment, emplois fictifs, surfacturations, faux et usages de faux, pour les campagnes électorales de 2011, 2012, 2014, 2015… On a du mal à appréhender la totalité de l’univers judiciaire de la nébuleuse mariniste, nous en oublions certainement. La justice russe elle-même s’intéresse au FN, puisque l’Agence d’assurance des dépôts bancaires russes (l’ASV) réclame en effet au parti de Marine Le Pen, le remboursement du prêt de 9 millions d’euros et a lancé une procédure judiciaire dans ce but.

Cela commence à faire beaucoup pour certains… Le coprésident néerlandais du groupe Europe des nations et des libertés (ENL) au Parlement européen, Marcel de Graaff, a vivement critiqué les largesses de ses alliés français du néo-FN, révélées quelques heures plus tôt par le site Politico.Au nom du Parti pour la liberté (PVV) de Geert Wilders, l’eurodéputé s’est dit « offusqué » des pratiques d’« enrichissement de la part de la délégation française », et a assuré s’« en distancier totalement ». Les tables dans des restaurants à 3 étoiles pour 400 euros par couvert passent mal… et mettent à mal politiquement la pseudo-relance voulue par Marine Le Pen avec le changement de nom.
Si l’on ajoute à tout ce qui précède, les changements de cap à répétition sur les questions européennes, la gauchisation démagogique du discours, le lamentable et honteux débat présidentiel face à Macron, comment s’étonner que les intentions de vote dans les sondages passent de 23 %, à 17 % puis à 15 %, alors que la campagne n’a pas encore commencé ?… Dernier revers en date, le refus net et catégorique de Nicolas Dupont-Aignan de faire liste commune pour les Européennes. Et oui, on ne s’amarre pas à un bateau qui coule…

À la création du Parti de la France, Carl Lang déclarait n’avoir aucune confiance, ni politique, ni personnelle, ni technique en Marine Le Pen. Les faits ne cessent de lui donner raison.
La recherche obsessionnelle de la soi-disant dédiabolisation de Marine Le Pen l’a conduite à sa perte. La diabolisation médiatique et politique est une arme psychologique utilisée en particulier par la gauche, autoproclamée morale, contre tous ses adversaires. La gauche française traite ses adversaires de racistes, d’antisémites, d’extrémistes de droite ou d’homophobes, au choix, en fonction de l’actualité. Croire que l’on peut mener le combat politique de résistance nationale, sans subir la diabolisation par les ennemis de la nation, est d’une affligeante stupidité. Dans cette naïve démarche de dédiabolisation qui conduit mécaniquement à l’allégeance, Marine Le Pen n’en fera jamais assez. Elle a exclu son père, liquidé le Front national mais elle s’appelle encore Le Pen. Afin d’aller au bout de sa logique de reniements, il faut qu’elle aussi change de nom. C’est d’ailleurs ce qu’elle devrait faire, rendre son nom et son parti à son père.
Madame Le Pen ne croit pas aux valeurs et aux principes de la droite nationale, elle fait du souverainisme de gauche et, finalement, pour résumer, elle pense comme Chevènement.

Dans un communiqué et une vidéo que vous pourrez retrouver sur notre site, Carl Lang, le président du Parti de la France, lance un appel, je cite « aux militants, aux élus et aux sympathisants de la droite nationale de conviction qui ne se reconnaissent pas dans le nouveau parti de Marine Le Pen à rejoindre le Parti de la France. Ensemble, au service de la France et du peuple français, nous porterons avec fierté les valeurs et les principes de la droite nationale, populaire et sociale. Plus que jamais notre combat de résistance et de reconquête continue ! »

Réinfo du P.D.F. 4 juin

Réinfo, magazine d'information du Parti de la France du 4 juin 2018
Au sommaire de ce numéro :

• Le Front National change de nom : La boucle de l’imposture, du parricide, des reniements et des allégeances honteuses est bouclée. Il aura suffi de sept années à Marine le Pen pour détruire l’héritage politique et le mouvement dont elle a hérité en 2011.
• Mamoudou, le nouveau héros de la république : Une surcharge émotionnelle pour une récupération politique, qui ne doit pas nous faire oublier la multitude des actes de courage de nombreux Français oubliés des plateaux de télévision.
•La Turquie avance ses pions :En Syrie, en Algérie et en Tunisie, mais aussi en Europe en Allemagne et tout particulièrement en France, Erdogan, ne prépare-t-il pas l’avènement d’un nouveau califat ?
• L’Italie eurosceptique prête à gouverner.La morgue de l’Union européenne aura précipité la mise en place d’une plateforme commune de la nouvelle coalition italienne, mais pour combien de temps ?
Et pour finir, l’actualité du parti de la France et les prochains rendez-vous du mouvement.

Appel de Carl Lang

Le parti de la

APPEL DE CARL LANG AUX MILITANTS, ÉLUS ET SYMPATHISANTS DE DROITE NATIONALE ET DE L’EX FRONT NATIONAL.

Après avoir exclu en 2015 son père, fondateur et président d’honneur du FN, Marine Le Pen vient aujourd’hui de liquider le Front national.
La boucle de l’imposture, du parricide, des reniements et des allégeances honteuses est bouclée. Il aura suffi de sept années à Marine le Pen pour détruire l’héritage politique et le mouvement dont elle a hérité en 2011.

Le mythe de la dédiabolisation et la quête frénétique de la normalisation médiatique ont transformé le parti de Marine Le Pen en composante docile et caricaturale du système politique en place auquel elle n’a cessé de donner des gages de soumission.
Si l’on ajoute à tout cela les changements de cap à répétition sur les questions européennes, la gauchisation démagogique du discours, le lamentable et honteux débat présidentiel face à Macron, la gestion calamiteuse et caractérielle de ses ressources humaines, la montagne de dettes du Front national et les renvois multiples devant le tribunal correctionnel, on constate qu’elle a non seulement transformé l’extraordinaire boulevard électoral qui s’offrait à elle en 2017 en chemin de traverse, mais surtout qu’elle a réussi là où toute la classe politico médiatique avait échoué depuis 40 ans : enterrer le Front national. Jean-Marie Le Pen a été le fondateur du Front national, Marine Le Pen, sa fille, en est la fossoyeuse.
Dans cette situation, et quelles que soient les désillusions et les déceptions compréhensibles de nombreux militants de l’ancien FN, l’heure n’est pas aux atermoiements, à la réserve ou aux renoncements. Il est au nécessaire engagement.
J’appelle les militants, les élus et les sympathisants de la droite nationale de conviction qui ne se reconnaissent pas dans le nouveau parti de Marine Le Pen à rejoindre le Parti de la France. Ensemble, au service de la France et du peuple français, nous porterons avec fierté les valeurs et les principes de la droite nationale, populaire et sociale. Plus que jamais notre combat de résistance et de reconquête continue !

Communiqué de presse de Carl Lang
Président du Parti de la France

Marion change son nom:vu par JMLP

Marion Maréchal change de nom: elle agit « dans son intérêt », regrette Jean-Marie Le Pen

 

Réinfo 21 Mai…..

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, présenté par Sylvie Collet.

Réinfo, magazine d'information du Parti de la France du 21 mai 2018

Au sommaire de ce numéro :

• Dictature de la pensée : dix oligarques bien français se partagent 90 % des quotidiens nationaux, sans parler des chaînes de télévision et de radio. Il n’y a plus aucune liberté d’information ni aucune indépendance de la presse dans notre pays.
• L’Europe ou la fin des temps : L’essai de Stephen Smith sur l’immigration africaine, nous donne les clefs de la ruée annoncée de la jeune Afrique vers l’Europe.
•Soros quitte la Hongrie :Nouvelle victoire pour Viktor Orban, cette fois contre l’ingérence des ONG qui déstabilisent la Hongrie. Il a frappé là où ça fait mal : au portefeuilles.
• Iran.La sortie de l’accord sur le nucléaire iranien des USA place les Européens devant leurs responsabilités et il n’est pas sûr que la loi de blocage suffise à protéger les investissements européens en Iran.

Message du président C.Lang

Lettre ouverte de Carl LANG aux militants nationaux

Rédigé et Remis a jour le 13 Mai 2018
Rassemblons la Droite nationale sur ses valeurs et organisons l’Alliance des Patriotes.

La droite nationale française, riche de ses personnalités et sensibilités, vit un des tournants de son histoire avec le départ de Jean-Marie Le Pen de la présidence du Front national.

Le vieux modèle du parti unique autour d’une seule personnalité disposant des pleins pouvoirs avait douloureusement montré ses limites au moment de la rupture avec les partisans de Bruno Mégret, ainsi qu’avec les anciens et récents départs forcés, les exclusions et les suspensions d’un très grand nombre de cadres et militants comme Jacques Peyrat, Jacques Bompard, Bernard Antony, Marie-France Stirbois et tant d’autres…

Les modes de fonctionnement à établir d’une nouvelle droite nationale unie et conquérante doivent tourner le dos à ceux du siècle dernier.

Dorénavant, chaque militant de la cause nationale doit être respecté et associé pleinement et réellement aux décisions et aux projets, en privilégiant l’organisation décentralisée, locale et régionale et l’enracinement électoral.

Dans l’expression actuelle de la légitime résistance nationale, nous voyons émerger une multitude de remarquables initiatives individuelles ou collectives, culturelles, médiatiques ou politiques.

Ces démarches qui sont souvent locales ou régionales procèdent toutes d’une même volonté de défense de nos identités et de nos valeurs.

Elles démontrent la capacité d’une partie du peuple français à refuser le déclin historique, la soumission culturelle, l’abandon de nos valeurs et de nos droits ainsi que la colonisation étrangère.

C’est cette synthèse identitaire de nos traditions, cultures et héritages, locaux, provinciaux, nationaux et européens qui doit pouvoir s’exprimer et se réaliser politiquement.

Il faut que chacun prenne conscience que c’est par la coopération de toutes nos initiatives que s’organiseront les succès de demain.
Il est par ailleurs clair que face au véritable défi de civilisation imposé par la colonisation migratoire et l’islamisme révolutionnaire, l’affirmation de notre héritage historique, de notre identité française, de nos racines chrétiennes et de nos valeurs spirituelles sont un socle puissant et salvateur de convictions, de liberté et d’actions en faveur de nos compatriotes. Si notre pays a un corps physique et géographique et un esprit culturel et politique, notre rôle est aussi de préserver et de défendre en priorité l’âme de la France.

N’oublions pas que notre identité nationale est la communion, naturelle, historique, culturelle et spirituelle entre le peuple français et la terre de France.

Une France sans âme ne serait plus rien d’autre qu’une pitoyable et dérisoire République citoyenne et laïque
Nous devons aussi, en réponse au déclin économique et social réaffirmer notre attachement aux notions de libertés économiques, de promotion de l’initiative privée, de refus du collectivisme, de promotion de la propriété individuelle et du modèle familial traditionnel.

C’est sur la base d’un Etat véritablement national, d’une politique économique protectrice, d’une politique sociale et familiale réservée exclusivement aux Français que nous pourrons offrir une voie alternative au libéral-mondialisme, au socialo-mondialisme et au pouvoir totalitaire du cartel bancaire et de la finance mondiale.

La résistance sur nos valeurs, le renouveau et l’adaptation de notre projet national aux défis du siècle et la volonté de rassemblement, par une alliance politique et électorale des mouvements nationaux, constituent les vecteurs essentiels de la reconquête et de la libération nationales.

Cette démarche politique et cette stratégie peuvent être facilitées si le nouveau président du Front national est porteur de nos valeurs, de nos principes et est, comme nous, un militant de l’union et de la réconciliation de tout le camp national.

Quoi qu’il advienne, Le Parti de la France, s’imposera, en , comme un véritable mode de résistance en remplissant sa mission de défense du peuple français et des intérêts de la France.

Il le fera en ouvrant grand ses portes à tous les militants de la droite nationale soucieux de la survie de la France française
Carl LANG

Président du Parti de la France !

Valérie Redl rejoint le PDF